top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

Les Divalala font grimper la température au Grand Point Virgule


(c) Karo Cottier

Depuis leur premier spectacle "Chansons d'amour traficotées", les Divalala brodent à l'envi sur le thème du sentiment amoureux. Du coup de foudre à la rupture en passant par les premiers rendez-vous, le coeur qui s'embrase, le doute, les trahisons... Et pour elles, le répertoire français est une source inépuisable d'inspiration !

Avec leur dernière création "C'est Lalamour !" (mise en scène par Freddy Viau et chorégraphiée par Eva Callandreau), Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine offrent des reprises drôles et décalées de ritournelles populaires telles que "Capri, c'est fini", "Comme un ouragan", "Est-ce que tu viens pour les vacances", "Je vais t'aimer", "Destinée"... Aguicheuses en diable, elles n'hésitent pas à jeter leur dévolu sur un spectateur pour lui adresser de brûlantes déclarations.

Après avoir endossé des tenues de sport le temps de s'interroger sur l'humeur parfois légère des "Garçons dans les vestiaires", elles reviennent plus glamour que jamais avec l'envoutant "Madame Rêve" d'Alain Bashung.


(c) Karo Cottier

Outre ses qualités vocales et une fantaisie totalement débridée, le trio, qui s'accompagne à l'occasion de flûtes ou d'un ukulélé, maîtrise également l'art du détournement de texte. Comme "Les nuits d'une demoiselle" une chanson franchement érotique interprétée par Colette Renard reprise ici dans une version 2.0. à l'usage des geeks. On salue également la performance de la jeune femme, larguée par un laconique "Voilà, c'est fini" sur répondeur, qui suggère au goujat un chapelet d'expressions nettement plus lyriques, sur le modèle de la fameuse "Tirade du nez" de Cyrano de Bergerac.

Des artistes pétillantes d'énergie qui savent aussi se métamorphoser en tendres mamies pour interpréter le touchant "Oh non ce n'est pas toi" de Cora Vaucaire. Et , quand vient la séparation et le partage des vinyles, elles renoncent à Daho, Bowie, Madonna... pour s'accrocher à celui de leur idole Frank Sinatra. L'occasion pour elles de butiner du côté du répertoire anglo-saxon avec une vibrante reprise de "Strangers in The Night". Un show qui fait grimper la température sur la scène du Grand Point Virgule.


Jusqu'au 27 décembre 2022, tous les mardis, à 19h30, au Grand Point Virgule, 8bis, rue de l'Arrivée, 75015 Paris. Tél.: 01.42.78.67.03. www.legrandpointvirgule.com


0 commentaire

Comments


bottom of page