top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

Térez Montcalm: "J'aime la soul, c'est une musique réconfortante"

Dernière mise à jour : 6 févr.



(c) Mélanie Bernier

Après l'album francophone "Quand on s'aime" dans lequel elle faisait swinguer des standards comme "Les feuilles mortes", "Que reste-t-il de nos amours ?" ou "La belle vie", la chanteuse, musicienne, auteure et compositrice québécoise Térez Montcalm revient avec "Step Out". Un superbe opus majoritairement en anglais, réalisé par le talentueux Régis Ceccarelli, où son timbre rauque et sensuel fait merveille sur des titres soul, funk et R'n'B des années Motown et des compositions personnelles. A ses côtés, elle a réuni la "crème" des musiciens: son vieux complice Jean Marie Ecay à la guitare, Laurent Vernerey à la basse et Nicolas Viccaro à la batterie.

Rencontre avant son concert parisien le 8 février prochain, au Jazz Club Etoile. Une salle mythique qu'elle investit pour la première fois.


- "la plus rock des chanteuses de jazz" revient souvent quand on évoque votre parcours. Cela vous inspire quoi ?

Je pense que c'est une question d'énergie. On pourrait également écrire l'inverse !

-Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec Régis Ceccarelli ?

C'est une belle histoire. Nous nous sommes tout de suite entendus car nous étions sur la même longueur d'onde. Lorsqu'il a demandé demandé à entendre un titre, je lui ai envoyé "Lover Birds" et il a réalisé de superbes arrangements. Il a également fait ceux pour les voix. Il touche à plusieurs styles de musiques et c'est toujours très bien.

-Justement, avec "Step Out", vous changez de cap, non ?

J'ai toujours aimé la soul. Je trouve que c'est une musique réconfortante. Lorsque j'ai commencé à écrire des titres, j'ai eu l'impression que cela sonnait un peu Motown. Le choix de puiser dans ce répertoire est venu naturellement. Pour moi, c'est important d'apporter quelque chose de différent dans chacun de mes projets.

-Il paraît que que le choix du titre "J'attendrai" est venu plus tard ?

Nous étions en studio et je cherchais un morceau dans le répertoire français. La chanson été créée par les Four Tops mais, chez vous, on connaît surtout la version de Claude François. Finalement, je l'aime davantage en français qu'en anglais. Je trouve que les paroles sont plus jolies. Etonnement, pour la France, on me demande de la chanter en anglais !



(c) Mélanie Bernier

-Pourquoi avez-vous choisi de titrer l'album "Step out" ?

J'aime bien cette idée de sortir de l'ombre pour entrer dans la lumière.

-Outre la guitare, vous jouez aussi de la contrebasse. Vous avez abandonné cet instrument ?

Je compose à la guitare mais je n'ai pas renoncé à la contrebasse que j'adore. C'est assez difficile physiquement mais il m'arrive de le reprendre à la fin d'un show. En fait, on ne choisit pas un instrument, c'est lui qui vous choisit.

-Vous avez commencé à jouer sur la guitare de votre frère ?

Quand j'étais petite, je filais dans sa chambre pour lui emprunter. Mais il s'en apercevait toujours car j'avais tendance à la désaccorder.

-Dans l'album, il y a aussi un titre d'Elvis Presley ?

C'est mon amour de jeunesse !

-Les mots plaisir et fun reviennent souvent dans vos entretiens ?

Parce que c'est important d'apporter du bonheur et de la joie. Sinon, cela ne vaut pas la peine. La vie est assez difficile comme ça !

-Vous n'aviez jamais chanté au Jazz Club Etoile qui a accueilli les plus grands noms du jazz ?

Non. C'est ma première fois. J'ai hâte...


-Album "Step Out" (Spectra Music-Side Street Music- l'Autre Distribution), disponible le 16 février 2024.

-En concert le 8 février 2024, à 20h30, au Jazz Club Etoile, 81, Bd Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris. Tél.:01.40.68.30.42. Loc. points de vente habituels. www.jazzclubetoile.com



Comments


bottom of page