top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

The SuperSoul Brothers, un groupe taillé pour la scène

Dernière mise à jour : 26 juin



(c) Thierry Wakx

Il y a quelques jours, ils ont fait sensation au New Morning avec leur répertoire soul old- school, funk, rock et R'n'B. Sur scène, les cinq musiciens et les deux chanteurs Claire Rousselot-Paillez et David Noël, dotés d'une incroyable énergie, fêtaient la sortie de leur deuxième album studio "By The Way" dont ils ont signé l'essentiel des titres.

Très actifs dans leur Sud-Ouest natal, The SuperSoul Brothers sont même arrivés en demi-finale de l'International Blues Challenge à Memphis. C'est dire si ce combo perpétue dignement l'héritage musical de ses aînés.

Rencontre avec le chanteur David Noël dont le timbre puissant et chaleureux nous accompagne dans un réjouissant road-trip.


-La soul prend parfois des accents mélancoliques.Vous avez choisi le versant résolument funky de cette musique ?

-Parce que si on est triste, il faut toujours se projeter dans les jours d'après. La soul célèbre la vie. On vit des temps difficiles. On cache la misère avec des écrans géants. Moi, je suis de nature optimiste et je pense qu'on peut pousser les murs, recréer du lien en allant au contact avec le public.

-D'où vous vient cette passion pour un répertoire qui est tout de même né loin du Béarn ?

Ma mère était une fan absolue. Elle écoutait tous les artistes du label Stax. Quand j'avais 4 ou 5 ans, c'était déjà ma culture ! J'ai passé ma jeunesse à me rapprocher de cet univers musical et ça ne m'a jamais quitté. J'ai beaucoup lu également sur l'histoire de la musique afro-américaine. La soul était la B.O. de toutes les manifestations pour le défense des droits civiques. On dit parfois que c'est une musique passéiste. Moi, j'aime avoir les pieds dans la tradition.

-Parlez-nous de cette belle aventure à Memphis pour l'International Blues Challenge ?

En ce qui me concerne, il s'agissait d'un de mes premiers voyages aux Etats-Unis. Lorsque nous sommes arrivés, il faisait moins 20 degrés. Nous avons joué comme d'habitude et il y a eu des vidéos qui ont commencé à circuler et faire le buzz. J'avoue que j'ai versé des larmes. Sans parler de complexes, c'est très libérateur quand on est français. Je suis rentré allégé.


David Noël (c) Thierry Wakx

-Le groupe s'est également produit au fameux Festival "Jazz in Marciac" ?

Il y a deux ans et c'était juste incroyable. Les gens étaient debout. J'étais doublement heureux parce que c'était chez moi !

-Au New Morning, vous avez annoncé 80% de titres originaux. Comment vous répartissez-vous le travail de composition et d'écriture ?

On se retrouve tous les jeudis et chacun apporte ses idées, son ressenti. Le morceau commence comme ça. Quand Claire chante, elle vient avec ses propres textes. Et c'est la même chose pour moi. Elle était déjà intervenue en filigrane dans le premier album. A l'époque, elle était prof de français. Depuis, elle a choisi de poser ses cahiers et ses crayons pour nous rejoindre.




-Sur la pochette de l'album, on aperçoit une huitième silhouette ?

Il s'agit de notre premier batteur Fabrice Seny-Couty. L'an dernier, il a choisi de se consacrer à sa famille. Nous lui avons dédié ce disque. "By The way" est également un hommage à mon père qui n'est plus là. Il y avait un café-concert à côté de chez moi où il donnait un coup de main. Il m'avait proposé de passer et j'ai vu pas mal d'artistes locaux. J'ai monté mon premier groupe à 16 ans. A un moment, on est rattrapé par l'évidence.

-Comment pourrait-on traduire "By The Way" ?

"En passant". Parce que nous sommes de passage et l'important est de faire de son mieux. C'est aussi un clin d'oeil au batteur de nos débuts. Notre propos c'est de réveiller le coeur. Si nous avons une mission, c'est bien celle là.

-Dans la bio, vous évoquez une petite voix intérieure. Que vous dit la vôtre ?

Elle me dit: "continue sur ce chemin..."


-Album "By The Way (Dixiefrog Records/Pias)

-En tournée: le 25 juin 2024 à Pau (64), le 28 juin à Lourdes (65), le 6 juillet au Festival "Sur les berges" de Jurançon (64), le 26 juillet, Festival "Rock en Vère" à Vieux (81), le 30 juillet à Cauterêts (65), le 3 août , en ouverture de Toto aux "Transhumances" à Laàs (64), le 14 août à Hagetaubin (64), le 15 août à Capbreton (40), le 24 août à Saint-Martin-de-Ré, festival "Jazz en Ré" (17), le 27 septembre au Thelonious Jazz Club de Bordeaux (33), le 28 septembre à Arette (64)...


Comments


bottom of page