top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

Do Montebello:"Je suis comme les griottes qui racontent des histoires".

Dernière mise à jour : 19 juin



(c) Jean-François Mousseau

Après "Adamah", un hymne à la terre et aux hommes et "Birdy Heart", enregistré au Brésil avec Sergio Farias, Roberto Taufic ou encore Jacques Morelenbaum (qui a notamment collaboré avec Caetano Veloso et Antonio Carlos Jobim), Do Montebello vient de sortir"B.O Paradiso".

Avec ce nouvel album, arrangé par son complice, l'accordéoniste Marc Berthoumieux, l'artiste s'aventure cette fois, entre jazz, pop et folk, dans un répertoire consacré aux chansons de cinéma. Outre trois compositions originales dont elle a signé les textes, elle interprète en y apportant sa signature vocale, des titres qui ont marqué l'histoire du 7ème Art comme "I'M In The Mood For Love", "Moon River", "Les moulins de mon coeur", "Smile" ou "La chanson d'Hélène".

Rencontre avant son concert parisien au Studio de l'Ermitage, le 18 juin prochain.


-Avec ce nouvel album, vous quittez un peu votre zone de confort ?

C'est vrai que le Brésil est un peu mon ADN. Mais je suis comme les griottes qui racontent des histoires. Et le cinéma ne fait rien d'autre. Chaque vie est un film et chaque film a ses ritournelles, ses chansons.

-C'est aussi une manière de toucher un public plus large ?

J'ai ouvert la porte à des personnes qui n'étaient pas très loin de mon univers et j'ai eu envie de leur parler de coeur à coeur. Marc (Berthoumieux) m'a beaucoup aidée dans cette démarche. En 2015, lorsqu'il est venu jouer avec moi, il me disait déjà que j'étais faite pour interpréter les standards, qu'il y avait en moi quelque chose que j'ignorais encore. Du coup, avec "B.O. Paradiso", je suis allée vers quelque chose de plus universel. Toutes les chansons parlent d'amour, de liberté et de souvenirs.



-Pour "Les moulins de mon coeur", vous avez opté pour la simplicité ?

Je voulais un accord voix/accordéon avec cette impression de vent qui brasse. Je trouve qu'il n'y a rien de plus torride que la scène de la partie d'échecs entre Faye Dunaway et Steve McQueen dans "L'affaire Thomas Crown", sublimée par la musique de Michel Legrand. Marc qui m'accompagne est un véritable complice, un alter ego. Il a su habiller ma voix.

-Il sera à vos côtés sur scène ?

Oui. Nous serons sept, comme sur l'album. J'aurais aimé avoir Julia Sarr qui a fait les choeurs sur 4 titres, mais elle sera en tournée avec Francis Cabrel. Pour moi, elle possède une des plus belles voix au monde.

-Pourquoi ce titre de B.O Paradiso ?

Parce que les chansons de cet album me font penser à cette séquence des baisers de cinéma que l'on peut voir dans "Cinema Paradiso" , le magnifique film de Giuseppe Tomatore.

-Terminer avec le titre "Smile", c'est assez symbolique ?

Je tenais en effet à clore le disque avec cette chanson composée par Charlie Chaplin pour son film "Les Temps Modernes". Parce qu'il n'a jamais été aussi important de rappeler qu'elle a été faite au nom de l'universalité.


-En concert à Paris le 18 juin 2024, à 20h30, au Studio de l'Ermitage, 8 rue de l'Ermitage, 75020 Paris. Tél.:01.44.62.02.86. www.studio-ermitage.com

Et en tournée: le 4 octobre 2024 au Club de Jazz Callipyge de Cordes- sur-Ciel, le 5 octobre à Toulouse, le 16 octobre au Studio de l'Ermitage à Paris, en mars 2025 au Festival Aquamour de Venise, au printemps au Festival de Bossa Nova de Thiais, en juillet au Festival de Cinéma Parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois, en juillet, au Château de Lacaze (Tarn)...

Comments


bottom of page