top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

Avec "Azul", Carlos G. Lopes redessine le monde en bleu

Dernière mise à jour : 3 déc. 2023


(c) Julien Sanine



Sur la pochette de "Azul", l'artiste franco-capverdien Carlos G. Lopes apparaît avec une oreille ourlée de bleu. A l'image des chansons de ce second album.

"Mon premier disque "Kanta Pa Skece" était une sorte de thérapie dans laquelle je disais: je peux partir mais tout ce que vous m'avez transmis est encore en moi" confie l'auteur, compositeur originaire de Santiago, au Cap-Vert. Un archipel qu'il a quitté à l'âge de 10 ans pour retrouver ses parents à Nice. C'est aussi l'époque où le jeune Carlos commence à écrire des poèmes dans des carnets. "Je les ai tous conservés" se souvient-il. Pour autant, il n'a pas puisé dans ses oeuvres de jeunesse pour enregistrer "Azul".

Un opus qui ouvre sur "Sodadi", l'un des rares titres teintés de cette mélancolie, magnifiée par sa compatriote Cesária Evora et se poursuit avec "La vie est belle", "Le peuple qui danse", "Si Di Lewa", "C'est l'amour", "Founana" (feat Zeca Di Nha Renalda), "Toujours à l'envers"...

Rien de naïf dans le propos mais une manière d'évoquer un quotidien guidé par la foi. En Dieu ? En l'être humain ? Ce qui est sûr, c'est que l'artiste qui confesse un penchant pour les poèmes de Stéphane Mallarmé, Paul Eluard ou Aimé Césaire, a choisi ici de redessiner le monde en bleu. "Parce que cela correspond à ma sensibilité".




Quant au titre "Di Li 150 Ano" dans lequel il évoque notamment l'inéluctable disparition de la langue créole, des paysans... il explique "Ce n'est pas triste. C'est juste un constat".

"Lorsque je suis arrivé en France, j'ai cessé de m'exprimer en créole, mais dans ce disque, c'était important pour moi de chanter dans les deux langues".

Son premier choc, il l'a eu en écoutant Bob Marley. "C'est à ce moment là que j'ai décidé de devenir chanteur". Entretemps, ce perfectionniste a étudié le théâtre, le chant lyrique, le hip hop, le jazz... Des bagages qui s'ajoutent à un éclectique héritage musical puisque son enfance a été bercée par les musiques traditionnelles, celles du chanteur sud-africain Lucky Dube, UB40, les rythmes jazz, soul, R'n'B...

C'est un peu tout cela que l'on retrouve dans l'afro pop "Azul". Avec, en plus, des textes porteurs d'espoirs et d'amour. Et ça fait du bien...


-Album "Azul", disponible depuis le 17 novembre 2023

En concert à Paris, le 1er décembre 2023, à 21h, au Studio de l'Ermitage, 8, rue de l'Ermitage, 75020 Paris.

En tournée: le 8 décembre à Lisbonne, le 15 décembre à l'Audotirio National de Praia (Cap-Vert), le 13 janvier 2024 au Festival Santo Amaro de Santiago (Cap-Vert), le 30 mars au Festival Lusophone de Nice, le 5 avril à La Ciotat, le 3 juillet à Monaco, le 6 juillet à Châteauneuf-Grasse...

0 commentaire

Comments


bottom of page