top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

Didier Pascalis : "j'entame un nouveau chapitre de ma vie"

Dernière mise à jour : il y a 3 jours



(c) Arthur Hubert-Legrand

Le printemps s'annonce chargé pour le manager, compositeur, tourneur, fondateur de la société d'édition et de production Tacet...

Après avoir travaillé auprès d'Allain Leprest, Romain Didier, Jean Guidoni, Anne Etchegoyen ou Claude Lemesle, Didier Pascalis renoue avec ses premières amours en sortant son premier album "Yuri" (sur-titré Pascalis Project"), composé il y a 27 ans !

Des musiques planantes, inspirées par l'histoire du cosmonaute soviétique Sergueï Krikalev parti en septembre 1991, à bord de la station MIR, pour établir le record de vie dans l'espace.

Dans la foulée, il présente "Donne-moi de mes nouvelles" (en librairie le 30 mai prochain). Un ouvrage réunissant, pour la première fois, 376 chansons enregistrées par Allain Leprest ou d'autres artistes.


-A l'origine, vous aviez composé les musiques de "Yuri" pour un film ?

Oui. Et il n'a jamais vu le jour mais j'avais toujours les partitions dans mes tiroirs. J'avais été fasciné par l'histoire de ce cosmonaute parti en septembre 1991 à bord de la station MIR et qui, à la suite de l'éclatement de l'Union soviétique en décembre de la même année, est resté bloqué dans l'espace plus de 300 jours ! Pendant ce temps le Kazakhstan, base de lancement de la fusée, était devenu une république indépendante et devait négocier avec la Russie pour financer son retour sur terre. Je sais qu'il est toujours vivant et j'aimerais le rencontrer mais je suis assez moyen en Inspecteur Clouseau ! Nous avons tourné un clip sur le titre "Nevesomost'" avec la danseuse étoile Laura Hecquet qui donne véritablement cette impression d'évoluer en apesanteur.

-Cet album, c'est un retour à votre passion pour la composition ?

Elle ne m'a jamais quitté. J'ai tout de même signé un certain nombre de musiques de films, de publicités, de chansons... Mais c'est vrai qu'avec "Yuri" j'ai le sentiment de boucler quelque chose et d'entamer un nouveau chapitre de ma vie. La composition est mon mode d'expression privilégié. Quand j'ai quelque chose à dire, je me mets au piano.




-A l'occasion, vous écrivez tout de même des préfaces ?

Vous voulez parler de celle de l'ouvrage "Donne-moi de mes nouvelles" ? C'est vrai que j'ai éprouvé le besoin d'expliquer combien la rencontre avec Leprest, par l'intermédiaire de Romain Didier, a été un choc pour moi. J'ai adoré m'occuper de lui. Il aurait eu 70 ans le 3 juin prochain. Dans ce livre, nous avons essentiellement rassemblé 376 chansons enregistrées par lui et d'autres artistes. Mais il y a des milliers d'inédits un peu partout. Il passait son temps à distribuer ses textes !

-Pouvez-vous nous parler des personnes qui interviennent dans cet ouvrage ?

Il s'agit de Céline Pruvost, Pascal Pistone et Cécile Prévost-Thomas, trois universitaires, spécialistes de la chanson. L'idée était de travailler sur trois axes: l'analyse des textes, l'univers scénique et l'analyse musicale.

-Peut-on imaginer une suite à "Donne-moi de mes nouvelles" ?

Si le livre marche bien, j'ai encore des sacs entiers de textes d'Allain ! C'était un véritable geyser lorsqu'il s'agissait d'exprimer sa créativité. Lorsqu'il n'écrivait pas, il fallait qu'il peigne. Mon objectif est de le faire connaître au plus grand nombre et aux nouvelles générations.


-Album "Yuri" (Tacet), disponible depuis le 22 mars 2024

-Livre "Donne-moi de mes nouvelles" (Editions l'Archipel), 616 pages, 28 Euros. En librairie le 30 mai 2024.




Comments


bottom of page