top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGRANDJANIN Annie

Laurent Viel, bouleversant dans "l'Homme Femme"

Dernière mise à jour : 2 avr.



(c) Philippe Moreau

Il a chanté Barbara et Brel mais avec "L'Homme Femme", conçu avec Isabelle Aichhorn, Laurent Viel nous invite à entrer dans son univers. Tandis qu'un bruit de vague résonne dans la salle, il remonte le cours de sa vie, depuis sa chambre d'enfant, à l'époque où, sans remord, il troque son fidèle ours en peluche contre une photo de Sylvie Vartan !

Sur scène, il apparaît maquillé, avec des paillettes dans les cheveux. Avec quelques blessures aussi...

Au fil de chansons concoctées avec la complicité d'auteurs et compositeurs comme Romain Didier, Roland Romanelli, Xavier Lacouture, Bertrand Soulier, Thierry Garcia... l'artiste nous embarque dans un tourbillon de sentiments. "Dans l'océan des émotions, je me sens beau, je me sens belle. Matin chenille, nuit papillon, je suis celui puis je suis celle..." confesse-t-il dans la chanson "L'Homme Femme" qui donne son titre au spectacle et à l'album.

Tout en esquissant quelques pas de danse, il remercie "Barbara" qui lui tant donné d'espoir, d'amour, confesse son trouble quand il se voit dans la glace ("Dans le corps d'un homme"), se penche sur les touches blanches et noir du "Pianiste de bar", évoque son vieux copain l'ours en peluche, supplanté par son idole ("Sylvie Vartan"), sa préférence pour les mornes saisons ("Au temps qui nous reste")... avant de nous interpeller sur un poignant "Ai-je vraiment compté ?". A noter que, chaque mercredi, des artistes viendront le rejoindre pour des duos: après Raphaël Kaney, on attend Enzo Enzo, Mimi Fé, Alexia Vic...

Magnifiquement accompagné par les projections vidéo, le son et les lumières d'Antoine Le Gallo, Laurent Viel, sans démonstrations superflues, nous fait ainsi passer du sourire aux larmes, de la tendresse à la passion, de la tempête à l'apaisement.

Sur son visage étonnement expressif, il affiche parfois un sourire presque enfantin, comme pour nous dire qu'au bout du compte, tout ça n'est pas si grave... Tout simplement bouleversant !


-Jusqu'au 26 juin 2024, les mercredis à 21h (relâche le 12 juin), à l'Essaïon, 6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris. Tél.:01.42.78.46.42. https://www.essaion-theatre.com

-Album "L'Homme Femme" (Production D Muse), disponible sur toutes les plateformes.

0 commentaire

Commentaires


bottom of page